Tu sais les photos posées c'est a priori pas mon truc. Pis quand tu as la chance d'avoir l'appareil de ton grand-père en état de marche et que c'est un Rolleiflex de 1949, bah ça change la donne. D'un coup, ça devient particulièrement agréable. D'un coup les gens posent et ne sont plus pareils. C'est une cérémonie. On ne se fout juste pas en tas compact pour faire une photo pourrie vite fait bien fait. On s'apprête. Ils t'oublient. Y'a plus que cet appareil qui à plus de cinquante ans de distance continue de faire naître de futurs fantômes sur du papier.

IMG

J'avais fait du noir et blanc avec le gaillard, et là j'ai tâté de la couleur, sans conviction: et même si c'est moche, et même si mes photos sont mauvaises, si je suis pas foutu de positionner mes sujets correctement (avec la vraie pose cérémoniale, j'aurai l'occasion d'apprendre), ce qui m'intéresse, c'est presque moins les résultats en images que l'effet que l'appareil produit sur moi et sur les gens. C'est sortir de l'immédiateté, et apprendre à composer un peu plus, sans l'assistance de diodes en furie qui t'expliquent si y'a trop de la lumière, si le café est prêt ou si y'a des orques dans les parages.

IMG_0026

Et puis, quitte encore à se faire un peu caca dessus, parce que je maîtrise pas forcément bien l'appareil, c'est rigolo quand tu te retrouves par hasard avec des gens à vieilles voitures. Tu sors ton Rollei pour photographier leurs voitures, et spontanément, tout le monde te parle. On s'comprend. Entre vieilles choses. Tu peux te permettre plus de trucs. Faire poser les gens dans leurs voitures, ils ont une patience en or, et se prêtent au jeu avec une facilité qui sans cet appareil, n'eut pas été aussi évidente.

IMG_0133


IMG_0122

Alors bon. Je vais reprendre en noir et blanc, hein. Mais doucement, parce que punaise, ça coûte bonbon...